Voyage au Lyon Street Food Festival 2017

LSFF 2017

Aujourd’hui, je vous emmène en voyage direction la Colombie, le Mexique et Hong-Kong : durant 3 jours, du 8 au 10 septembre, la gastronomie de ces 3 pays est à l’honneur de la nouvelle édition du Lyon Street Food Festival, qui a lieu aux Subsistances.

Organisé par Food Trucks Gourmets, cet événement a pour thème la gastronomie mobile : chefs, foodtrucks, animations, cocktails, musique… un tourbillon d’odeurs, de saveurs, de sons. Un régal pour les yeux et les papilles !

Bienvenue au LSFF

Dès l’entrée, on rentre directement dans l’ambiance grâce aux odeurs irrésistibles du BBQ corner.

BBQ corner

Des cours-minute et des ateliers sont proposés, sur des thèmes variés : cuisine, langues, cocktails, danse…

Cours minute LSFF

ateliers LSFF

A l’ouverture, sous une météo maussade, il y a encore peu de monde dans l’allée des foodtrucks…

allée foodtrucks

A la Halle Street Food, les gourmands peuvent déguster les plats spécialement conçus par les chefs pour le festival.

Je démarre en beauté au stand des Apothicaires, restaurant ouvert par Tabata Bonardi, participante à l’émission Top de chef 2012. J’y ai goûté une arepa, spécialité colombienne. C’est une galette à la farine de maïs, garnie pour l’occasion avec du fromage, des diots de Savoie fumés, des oignons frits et un condiment à la banane. Une combinaison surprenante mais néanmoins délicieuse. J’ai adoré !

Tabata Bonardi

arepa

Avec Animal Kitchen, je découvre un guacamole au yuzu accompagné de nachos, oeufs de truite, furikake bonite et nori. Une explosion en bouche !

guacamole yuzu

Les deux chefs Clément Bidard (lauréat 2017 talent gourmand de France) et Santiago Torrijos (talent Gault & Millau) présentent leur création commune : un ceviche de daurade sébaste marinée aux légumes condimentés et patate douce rôtie, agréable mélange de goûts inconnus.

ceviche daurade

Au restaurant colombien El Cafetero, j’ai craqué pour les frites de manioc servies avec une sauce aux cacahuètes, citron vert et coriandre, une belle invitation au voyage…

Frites manioc

Connaissez-vous le Banh mi, sandwich très tendance ? C’est l’une des spécialités du restaurant Mamasan.

Mamasan

Au stand de Mathieu Viannay, chef du restaurant La Mère Brazier, adresse emblématique de la gastronomie lyonnaise,  j’ai dégusté le Pâté chaud Mère Brazier sauce 3BQ : un pâté chaud de volaille, veau et foie gras, farci dans une pâte à bunn’s servi chaud avec une sauce 3BQ. Une petite merveille !

Mathieu Viannay

pâté M Viannay

pâté M Viannay intérieur

Je retrouve ensuite Marc Boissieux de l’Inattendu : un chef que je connais depuis quelques mois maintenant et dont j’apprécie particulièrement la cuisine et le sens de l’accueil. Pour l’occasion, il propose un pain pita décliné en deux versions : keftas – mechouia – houmous, et végétarien aux légumes grillés et feta. Entre les deux mon coeur balance… aussi excellents l’un que l’autre !

Marc Boissieux

pita Marc Boissieux pita 2 Marc Boissieux

Christian Têtedoie a créé l’Arsenic, restaurant pépinière qui permet à de jeunes chefs de prendre leur envol : je me suis régalée avec un des encornets, pommes de terre, cacahuètes, oignons frits, sauce satay.

encornet têtedoie

Quand la cuisine lyonnaise rencontre la street food : Joseph Viola, restaurant Daniel & Denise, propose des hamburgers lyonnais au cervelas et compotée d’oignons, et du boeuf aux oignons aigre doux, pickles de légumes du jardin de Vartan.

hamburgers Joseph Viola

Avec le Bistro Zakka, j’ai découvert le guabao au poulet, petit pain cuit à la vapeur, garni avec du poulet, salade, carotte, cacahuète, coriandre… J’ai beaucoup aimé ce pain moelleux à la texture de brioche.

guabao

Pause fraîcheur avec Citrojito et ses mojitos sans alcool au goût de rhum. 

citrojito

Cap sur le Sugar Hangar, espace dédié à la street food sucrée.

J’ai craqué pour la pavlova du restaurant Konditori, composée de meringue, chantilly, compotée de mangue, sésame noir, thé matcha et noix de coco torréfiée. 

pavlova

Puis je me suis amusée avec iceRoll qui propose une nouvelle expérience de la crème glacée : une base de lait et crème est versée sur une plaque à -30 degrés. La glace se forme alors sous vos yeux avant de prendre la forme de  rouleaux. Elle est agrémentée de purée de fruits frais et de garniture au choix. J’ai opté pour une combinaison fruits rouges – pralin. Très bonne surprise : outre le côté ludique des rouleaux, la consistance est très agréable avec une glace onctueuse.

Bouquet final avec cette pâtisserie de la maison Bernachon : un gâteau nommé “caraque” composé d’une génoise chocolat, crème pralinée et de différentes ganaches au chocolat. Irrésistible et totalement régressif, du crémeux, du moelleux et du croquant… Toutes les facettes du chocolat réunies en une pâtisserie.

caraque Bernachon

Comme l’année dernière, l’événement est un festival de saveurs inédites : une découverte de goûts inconnus, des combinaisons de multiples textures, des plats surprenant visuellement. De belles rencontres et de la convivialité, le Lyon Street Food Festival était encore une réussite !

Merci aux organisateurs pour ce beau voyage au pays de la gourmandise…