Far breton aux pruneaux – Bretagne

far breton aux pruneaux

Le far breton aux pruneaux est une spécialité bretonne incontournable.

J’aime sa texture entre gâteau et flan. Si comme moi vous aimez cette consistance, je vous conseille de goûter à mon clafoutis pomme banane ou à celui aux abricots.

Comme la plupart des desserts aux œufs, il est préférable de préparer le far breton aux pruneaux la veille. Il n’en sera que meilleur.

Certaines variantes du far incluent non pas des pruneaux mais des raisins secs. Choisissez selon vos préférences. Si vous préférez le far breton avec des raisins secs, alors je vous conseille vraiment de goûter aussi à la vatrouchka, dessert russe que j’ai découvert l’été dernier à l’occasion de la Coupe du Monde de Foot.

Préparation : 10 mn

Cuisson : 1 h

Pour 6 personnes :

  • 200 g de farine + 20 g de plus
  • 1 litre de lait entier
  • 4 œufs
  • 150 g de sucre
  • une pincée de sel
  • 200 g de pruneaux dénoyautés soit une bonne vingtaine
  • 20 g de beurre + une peu plus pour le plat

Préchauffer le four à 210° (th.7).

Battre les œufs avec une fourchette ou un fouet.

Faire fondre le beurre.

Dans un grand saladier, mettre 250 g de farine.

Former un puits dans la farine : y incorporer les œufs battus, le beurre fondu et le sel. Ajouter progressivement le lait et mélanger en même temps. On doit obtenir une pâte homogène.

Beurrer un plat rond allant au four.

Verser la pâte dedans.

Rouler les pruneaux dans la farine : cela permet d’éviter qu’ils ne tombent au fond du moule. Les répartir sur la pâte.

Enfourner pour 1 heure.

Au bout de 30 mn, baisser la température sur 180° (th.6). A ce stade, si le far vous semble déjà assez doré, couvrez-le d’une feuille d’aluminium pour éviter qu’il ne cuise trop en surface.

Laisser refroidir le far breton aux pruneaux dans le moule jusqu’au lendemain. Puis démouler au moment de servir.