Flan de Maman

Dans mon quartier le sympathique boulanger a financé les maillots de l’équipe de foot de mon fils. D’où une séance photo devant sa vitrine. Pendant les préparatifs, un livreur est venu approvisionner un distributeur automatique de lait cru à côté de la boulangerie. Un copain m’a conseillé d’en acheter : sa femme en utilise pour cuisiner des flans dont il se régale.

Bonne idée, c’est parti pour 1 litre de lait cru ! En rentrant chez moi, j’ai pensé au flan que ma mère cuisine depuis que je suis toute petite… ce flan fait partie de mes desserts préférés. Très régressif pour moi, c’est l’une de mes « madeleine de Proust ». Je me suis donc jetée sur mon téléphone pour demander la recette à ma mère et vous faire partager ce délice.

Ma fille (10 ans) a voulu cuisiner avec moi. Ce qu’elle aime, c’est tout faire ! Je l’ai donc laissée aux commandes, en restant avec elle pour la guider. Je suis particulièrement contente qu’elle ait appris à cuisiner ce flan qui lui vient de sa grand-mère : un bel exemple de transmission de génération en génération, c’est important en cuisine ! Voilà pourquoi j’appelle cette recette « le flan de Maman ». Et qui sait, peut-être apprendra t’elle à son tour à son enfant à préparer ce flan dans quelques années ?

Préparation : 10 à 15 mn

Cuisson : 45 mn

Repos : à préparer au minimum 5 heures avant dégustation pour que le flan ait bien le temps de refroidir. On peut même le faire la veille.

Pour 4 à 6 personnes (nous l’avons englouti à 4, mais pour des convives un peu moins gourmands, le flan peut convenir pour 6) :

  • 1 litre lait entier ou cru
  • 150g sucre
  • 4 oeufs
  • parfum : vanille ou chocolat. J’ai choisi de le faire à la vanille. Compter 1/2 cc vanille en poudre.

Préchauffer le four à 150° (5).

Dans une casserole, verser le lait, le sucre et le parfum. Faire bouillir le lait. Pour un flan au chocolat, commencer par faire fondre le chocolat dans la casserole avant d’y verser le lait, et remuer énergiquement pour que le chocolat s’incorpore bien au lait.

Dans le plat de cuisson du flan, battre les oeufs avec un fouet. A ébullition du lait, le verser lentement sur les oeufs en continuant de battre.

Mettre le plat dans la lèchefrite* du four (=plaque de cuisson) et ajouter de l’eau. Faire cuire le flan au bain-marie pendant 45 minutes.

Laisser refroidir puis mettre au frigo quelques heures avant de le servir.

Résultat : ma fille a aussi bien réussi le flan que ma mère, me voilà comblée !

Visuellement, je reconnais que la photo ne fait peut-être pas très envie. Mais c’est un plat familial servi dans le plat de cuisson qu’on amène directement sur la table.

Variantes pour le parfum : amande (arôme amande amère ou poudre d’amandes ou lait d’amandes), arômes naturels de citron ou de pistache, fleur d’oranger… A vous de voir ce qui vous tente le plus !

*Ami lecteur, tu t’es peut-être dit que j’ai fait une erreur en disant LA lèchefrite. Tu penses qu’on dit LE lèchefrite ? Et bien nous avons raison tous les deux : j’ai vérifié, ce mot s’utilise aussi bien au féminin qu’au masculin 🙂